Son petit ami lui dit qu'elle est laide et la réponse qu'elle lui envoie est à couper le souffle !!


Tous les jours, plusieurs personnes sont intimidées et humiliées. Il est parfois difficile de trouver la force pour les combattre.
C'est ce que Brittaney Shane a vécu. Elle vivait une relation insupportable avec son copain.Ce dernier la critiquait à tout moment .Les mots tels que  «Ridicule», «fade» ou «moche» sont des qualificatifs qu’il utilisait pour l’intimider. Puis un jour, ce fameux garçon s'est séparé de Brittaney pour une autre fille qu’il trouvait «plus jolie».
via facebook
 Une autre fille ne pouvait supporter cette séparation.Mais Brittaney a rassemblé ses forces et son courage pour lui écrire une longue lettre qu’elle a publié sur Facebook. Voici la traduction:

«Tu m’as toujours dit que j’étais moche avec les cheveux longs et que tu préférais les filles aux cheveux courts. Alors j’ai tout le temps gardé mes cheveux courts, au dessus des épaules. Tu te moquais de moi et me disais que j’avais l’air ridicule quand j’ai teint mes cheveux en rouge quand nous étions ensemble. Alors, une semaine plus tard, je les ai redécolorés en blond. 
via facebook
Tu me faisais toujours des remarques quand je mettais trop de maquillage (de l’eye-liner et du mascara la plupart du temps). Alors, j’ai arrêté d’en mettre. 

Tu m’as dit que les tatouages et les piercings c’était “kitsch“ et moche. Et tu essayais d’enlever mon piercing au nombril à chaque fois que tu le voyais. Alors j’ai enlevé mes piercings et n’ai pas refait de tatouage. Tu me faisais remarquer mes vergetures à chaque fois que tu le pouvais. Alors j’ai fait de mon mieux pour les garder cachées. Tu pointais du doigt à chaque fois que j’avais l’air d’avoir pris du poids. Alors j’ai commencé à moins manger tous les jours. 
via facebook
Tu notais tous les défauts que j’avais. Alors j’ai perdu chaque petit soupçon de confiance que j’avais en moi. Pendant deux ans, tu m’as convaincue queje n’étais pas à ton niveau, et que je n’étais pas assez bien pour toi. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour être ce que tu voulais. J’ai fait tout ce que tu m’as dit de faire. Ce n’était jamais assez bien. Tu m’as quittée pour une fille plus jeune et plus jolie. Quelqu’un que tu pourrais moduler et façonner en ce que tu veux. Comme tu as essayé de le faire avec moi. 
via facebook
Jusqu’à il y a encore quelques mois, je me suis blâmée pour tout ce qui était arrivé. Tu m’as blâmée toi aussi. Mais finalement, j’ai commencé à voir la vérité. Tu ne jouais pas dans ma cour. Je suis sortie de la tienne. Je n’étais pas celle qui n’était pas assez bien pour toi. Tu étais celui qui n’était pas assez bien pour moi. Tu ne pouvais pas m’accepter pour ce que j’étais. Quand je t’ai pris pour ce que tu étais. Tes très, très, très nombreux défauts qui font de toi ce que tu es. La seule fois que je t’ai demandé de changer, c’était pour me montrer que tu tenais vraiment à moi. Ce que tu n’as jamais fait. 

via facebook
Alors me voici, quelques mois plus tard. Mes cheveux ont dépassé mes épaules et sont d’un rouge brillant. J’ai un nouveau tatouage. De nouveaux piercings. J’ai recommencé à me maquiller. Je mange ce que je veux, quand je veux et je pèse 61 kg. J’ai toujours mes vergetures. 

Et j’ai finalement retrouvé ma confiance en moi. 

Je me vois enfin comme avant quand je regarde dans un miroir. Pas cette fille que tu avais créée. Maintenant tu as ta vie. Ton nouvel amour. Ta version de l’histoire. Mais dorénavant, tu ne me possèdes plus. De quelque manière que ce soit.

C’est tellement difficile pour moi d’exprimer tout ça et d’admettre que je suis devenue si vulnérable à cause d’un seul garçon. Quelque chose qui n’arrivera plus. C’est humiliant de penser combien j’étais arrivée bas. Mais ce qui me donne le courage d’en sortir est le fait que j'ai dépassé tout ça et que je suis enfin redevenue celle que j’étais réellement.»

C'est donc à travers une prise de conscient et en s'assumant, que Brittaney qu'elle a aussi droit au bonheur. Voila donc une preuve qu'une jeune femme peut aller de l'avant après une sépration.



Image principale via facebook

Advertissement

No comments :