Miracle :Un bébé subit une opération dans l'utérus de sa mère. Devinez pourquoi !!!

Advertissement

Originaires de Toronto au Canada Christopher Havill, de 27 ans, et Kristine Barry, de 25 ans attendent avec impatience l'arrivée de leur bébé. Cependant, l'euphorie du couple prend un énorme coup lorsqu'au cours d'une échographie une terrible nouvelle tombe sur leur tête : quand il naîtra, leur fils aura la maladie bleue.


Un bébé bleu naît avec des problèmes cardiaques et/ou respiratoires ce qui lui donne un teint bleuâtre. Cependant, lors d'une visite chez le médecin révèle que le fœtus présente deux problèmes congénitaux graves, d'un côté, son cœur ne pompe pas le sang correctement et d'un autre côté, l'artère pulmonaire et l'aorte se forment au mauvais endroit. De fait, l'oxygène circule très mal dans le corps du bébé.

Via : Buzzfil



Pessimistes, les médecins annoncent aux parents que leur bébé sera mort-né car lors de l'accouchement il aura un manque d'oxygène et ils pensent qu'ils n'auront pas le temps de l'évacuer au bloc opératoire.
Les médecins proposent ceci a Kristine et Christopher une méthode bien plus radicale : opérer le nourrisson afin de lui ouvrir les valves du cœur alors qu'il se trouve encore dans l'utérus de sa mère. Cette intervention n'a jamais été tentée auparavant et intéresse donc l'ensemble de la communauté médicale internationale.
Toutefois l'intervention s'est bien déroulé mais toujours en est-il que les médecins confirment toujours au parents du bébé que le risque qu'il née mort-né est toujours possible.

Via : Buzzfil

Ainsi après l accouchement le petit Sébastien voit le jour en pleine forme et ses parents sont très content. L'enfant est né 4 mois prématuré par césarienne et une semaine après, il se fait opérer à cœur ouvert pour réparer tous les problèmes au niveau des valves.

Via : Buzzfil

Aujourd'hui, Sébastian a trois mois et se porte comme un charme 'gentlman'. Bien qu'ils doivent passer régulièrement des examens pour s'assurer que tout va bien. Il a échappé à la mort alors si ces examens routiniers sont le prix à payer pour rester en vie, il le fera sans hésitation.


Via : Buzzfil
Advertissement

No comments :