13 astuces pour simplifier la vie de maman !! C'est très inintéressant

Advertissement



Se faire du bien, c'est essentiel ! Ça fait du bien de lever le pied, mais ce n'est pas toujours facile quand on est maman. Nos trucs et astuces pour planifier et gagner du temps… pour prendre soin de vous et vivre zen.


1. J’anticipe 

Via : acmie

Pas question de laisser les événements me mener par le bout du nez ! Le secret des mères organisées ? Elles ont toujours une longueur d’avance. Chez elles, on trouve souvent un joli calendrier, fixé sur le frigo, sur lequel sont notés les obligations personnelles et les rendez-vous divers de la famille. Fête de la crèche ou de l’école, week-end chez les grands-parents, dates des vacances scolaires… Le dimanche soir, pourquoi ne pas lister les impératifs de la semaine et les obligations qu’elles suscitent ? Anniversaire (un cadeau à trouver), amis à dîner (prévoir un gâteau), sortie piscine (sortir les maillots de bain)… Au total, dix minutes prises sur le week-end qui valent de l’or !


2. Je m’affirme ! 

Via : capsante-outaouais

C’est bon pour l’autorité ! Je fais des phrases simples, positives et brèves : « Reste là », « donne-moi la main », plutôt que de longs discours explicatifs. Ces phrases peuvent être prononcées d’un ton calme et ferme, sans pour autant être criardes et autoritaires. Et je ne me justifie pas à chaque fois que je pose des limites. C’est mon boulot !


3. Je lève le pied 

Via : adopteunlook
Je ne suis jamais dans le moment présent. Pendant que je fais couler le bain des enfants, je pense déjà au repas… C’est dit : je ralentis mes gestes, au sens propre. Je choisis une activité que je fais mécaniquement, par exemple me doucher : je ralentis à l’extrême chacun de mes gestes, comme si j’étais en apesanteur. Je me concentre sur mes muscles, ma respiration, le gant que je tiens. Je vais prendre conscience d’une foule de détails qui m’échappent habituellement, comme la sensation de l’eau sur mes épaules, l’odeur du gel douche. Cet exercice me permet de me poser, d’apprécier l’instant, d’apprendre à m’écouter.


4. La culpabilité ? Je l’oublie ! 

Via : mediter-pour-etre-heureux

Prendre du temps pour moi, d’accord, mais pour quoi faire ? Aller au club de sport, lécher les vitrines avec les copines, c’est bien. Mais je peux aussi tout simplement ne rien faire ! Je prends l’habitude de m’arrêter cinq minutes par jour, de m’asseoir sur une chaise et de ne strictement rien faire : ni lire, ni écouter la radio, ni regarder la télé. Je laisse mon esprit vagabonder et plonger en moi, je discute avec moi-même. Mon cerveau a un besoin vital de ces vrais moments de déconnexion pour recharger ses batteries. J’inscris ces cinq minutes quotidiennes sur mon agenda, comme un rendez-vous incontournable.


5. Je reste zen dans les files d’attente ! 

Via : pinterest

Impossible de me laisser aller dans un tel contexte ? Je calme le jeu et fais baisser le rythme cardiaque. Plutôt que de me lancer dans un scénario catastrophe, je choisis la version optimiste : les personnes devant moi vont se dépêcher un peu, il n’y aura plus de souci avec les étiquettes et la caissière va passer à la vitesse supérieure. En un petit quart d’heure, mon tour devrait arriver. Après tout, ce scénario-là a autant de chance de se réaliser que l’autre, celui qui me voit bloquée pour une heure ! Le simple fait d’envisager la suite des événements avec optimisme aide souvent à se décontracter et à se lâcher. Allez, je respire un bon coup !


6. Je ris 

Via : quizz

C’est décidé, je ris de tout. Plutôt que de râler, je fais fonctionner mes zygomatiques à la moindre occasion. D’abord, parce que je m’en trouve plus jolie, plus agréable à moi-même et peut-être aux autres. Et je ne manque pas une occasion d’aller voir un film drôle et de rire avec mes amis. D’ailleurs, j’évite les plaintifs, les éternels râleurs qui finissent par entamer mon bon moral. En clair : je sais m’entourer.


7. J’évite les économies chronophages

Via : facebook

Courir à l’autre bout de la ville en quête du meilleur pain aux quinze céréales ou du pressing le moins cher finit par être coûteux en temps et en énergie. Je privilégie ce qui existe près de chez moi : activités, rendez-vous… On gagne souvent du temps (et de l’argent !) en se déplaçant à pied.


8. Je mets mes grands à contribution ! 

Via : elodiebarreau

En fonction de leur âge et de leurs préférences, je leur confie des tâches précises : mettre la table, desservir leur assiette, passer un petit coup de balayette après le repas… Si besoin, je dresse un tableau des responsabilités par semaine pour éviter les sempiternels « c’est son tour ! » ou « c’est toujours à moi de le faire ».


9. Je ne laisse pas les objets m’envahir 

Via : avoirmoins-etremieux
Une fois par mois, je classe, je range… et je jette ! Ce grand ménage par le vide permet de gagner un temps fou durant toute l’année (on ne met plus la maison à sac pour trouver la dernière facture du garage) et de gagner de l’espace. Pour réduire la pile de courrier, je fais le tri sans attendre en jetant dès réception les publicités et le courrier inutiles. En gérant mes comptes bancaires directement sur Internet et en optant pour les prélèvements automatiques, je limite aussi ma paperasse.


10 Je dresse la veille la table du petit déj’ 

Via : pinterest
Le soir, je dispose le couvert du petit déjeuner du lendemain. Si je n’ai pas opté pour les dosettes, j’achète une cafetière électrique programmable qui me permettra de me réveiller en sentant l’odeur du café. Très efficace pour m’aider à me lever !


11. Je congèle 

Via : astucesdesfemmes

Lorsque je prépare des plats complets (gratins, hachis parmentier…), je n’hésite pas à en faire plus et je congèle ce que j’ai en trop. Ces barquettes me dépanneront bien le jour où je n’aurai pas le temps de préparer le repas. Et pour mon tout-petit, quand je prépare des soupes et des purées, je congèle des mini-portions.


12. Je garde en permanence un change dans la voiture 

Via : rosesetconfettis

En ayant toujours à portée de main une serviette, des lingettes et une couche de rechange, je peux changer mon bébé sur place sans avoir besoin de faire demi-tour.


13. Je prépare les vêtements la veille au soir 

Via : ptitboutdefemme

Négocier le soir après avoir écouté la météo économise des minutes précieuses le matin. Je le ressentirai encore plus s’il s’agit d’un sujet sensible entre moi et mon enfant qui ne veut que des jupes « qui tournent » ou persiste à réclamer ses tongs en plein hiver. J’éviterai aussi la chasse à la chaussette, cinq minutes avant de partir. Et une fois que c’est décidé le soir, on s’y tient !
loading...
Advertissement

No comments :