Les enfants sont heureux et savent lire dans sa classe, dès 4 ans. Mais l’éducation Nationale ne veut pas entendre parler d’elle et de ses méthodes

Advertissement

Apportant un nouveau souffle à l’enseignement, Céline Alvarez a présenté une nouvelle méthode pédagogique qui a porté ses fruits. Ancienne enseignante en maternelle, elle a brisé les codes traditionnels de l’éducation, mais n’a malheureusement pas tenue longtemps au sein de l’Education Nationale. Après sa démission, elle n’a pas baissé les bras et mène son combat à sa manière !

 Céline Alvarez était institutrice en maternelle pendant trois ans dans une zone d’éducation prioritaire à Gennevilliers. Elle est entrée au sein de l’Education Nationale pour faire une expérience sur place et tester une nouvelle méthode d’enseignement basée sur les neurosciences et la pédagogie de Maria Montessori, qui faisait partie du mouvement de l’école nouvelle, après la 1ère guerre mondiale.

L’ancienne institutrice avait à son actif tous les moyens nécessaires pour mettre en place sa nouvelle méthode et les résultats étaient, le moins que l’on puisse dire, remarquables.

Briser les codes actuels pour de meilleurs résultats :

 Les enfants qui ont participé à ses cours ont eu la chance de prendre part à un vrai atelier d’apprentissage. Ils ont pu apprendre de façon progressive et sensorielle et ont pu améliorer leur capacité de concentration et d’attention.

Les enfants ont utilisé différents ateliers et ont participé à plusieurs activités, dans le cadre pédagogique évidemment, à savoir apprendre l’alphabet à travers les lettres rugueuses, apprendre à se laver les mains tout seul, à laver le linge ou à faire des opérations mathématiques à quatre chiffres, ce qui est très avancé pour des élèves en maternelle.


Via : Je t'aime maman 

En cas de problème, les enfants peuvent bien sûr solliciter l’aide d’une personne adulte, mais suite à cette méthode d’enseignement, ils avaient pratiquement tous le reflexe de se tourner vers leurs amis.

Les résultats de la méthode de Céline Alvarez étaient flagrants. Les parents ont observé une évolution impressionnante de leurs enfants et ce sur différents plans. En plus d’avoir développé un vrai sens de l’autonomie et appris à entretenir des liens sociaux apaisés, ils sont devenus capables de se concentrer beaucoup mieux qu’avant.

Céline Alvarez avait avoué que les résultats avaient dépassé ses attentes. Au moment d’intégrer l’école primaire, tous les élèves étaient capables de lire (dès 4 ans) et faire les quatre opérations mathématiques.

Les élèves ayant appris grâce à cette méthode ont, en effet, progressé de manière incroyable et beaucoup plus vite.


Via : Je t'aime maman 

Une méthode efficace, certes, mais qui ne fait pas l’unanimité :

 Bien que la méthode d’Alvarez soit efficace, l’Education Nationale ne l’a pas encouragé et n’a pas accepté de l’étendre. Une décision justifiée par l’impossibilité d’adopter cette méthode dans toutes les institutions publiques, puisque le contexte social diffère selon chaque école, chose qui rend la refonte du système éducatif très difficile.

Suite à cela, Céline Alvarez a démissionné de son poste d’institutrice, mais n’a pas laissé tomber. Loin de l’Education Nationale, elle mène son combat sans relâche !

 Céline Alvarez défend courageusement sa méthode, qui selon elle, est beaucoup plus efficace que celle traditionnelle. L’ancienne institutrice intervient dans plusieurs conférences, pour présenter ses idées et les faire connaitre.


Via : Je t'aime maman 

Du côté du corps enseignant, les avis divergent. Certains approuvent la méthode de Céline Alvarez et félicitent l’institutrice pour son ingéniosité, tandis que d’autres la critiquent et soulignent l’importance du cadre favorable dont elle a bénéficié dans la réussite de sa méthode.

Céline Alvarez a ainsi crée la polémique et a attiré encore plus l’attention sur elle et ses idées qu’elle a concrétisées et rassemblées dans un livre « Les lois naturelles de l’enfant ».


Via : Je t'aime maman 

Son but est de faire progresser l’enseignement en France, mais surtout de démontrer que les méthodes traditionnelles adoptées par l’Education Nationale ne respectent pas le fonctionnement et les besoins de l’enfant en matière de développement cognitif.

Selon elle, les enfants doivent tout découvrir par eux même et surtout être épanouis, plutôt que d’être obligés à apprendre ce qu’on leur enseigne à l’école.

Céline Alvarez continue donc son combat pour une pédagogie plus adaptée et surtout plus efficace.

loading...
Advertissement

No comments :